L’origine du village

«L’origine du village, qui n’était qu’un hameau dépendant de Berthenicourt, devenu paroisse en 1235, doit remonter au IIIème ou IVème siècle de notre ère, époque où se formèrent dans les vallées à cours d’eau et à pâturages des métairies gallo-romaines. Peut-être même a-t-il une origine plus ancienne, car les cimetières découverts à Moÿ et à Sissy attestent que cette vallée était peuplée même avant l’invasion romaine.

Les villages qui existaient au temps des Gaulois étaient situés près des cours d’eaux marécageux difficiles à franchir. Les Celtes nous ont laissé comme preuve de leur passage dans nos contrées leurs menhirs, leurs dolmens, leurs tombelles et leurs médailles (le menhir de Bois-Les-Pargny, le dolmen de Neuvilette, la tombelle de Moÿ, les tumulus de Vendeuil, les médailles de l’empereur Héliogabale, empereur romain qui a régné de 218 à 222).

L’implantation des villages n’était pas liée à un site particulier, mais à la richesse du sol, aux possibilités de mise en culture. La densité et l’importance des habitations étaient fonction de l’épaisseur de la couche fertile. Les hameaux correspondaient aux sols plus pauvres, les villages aux sols plus riches. L’existence des vallées et les nappes d’eau ont également influencé l’habitat.

Lorsque Jules César pénètre en Gaule en l’an 58 avant Jésus-Christ, des villas, des métairies remplacèrent les huttes gauloises. Les métairies donnèrent naissance à des villages.

Après que César eût soumis la Gaule à sa domination, il la divisa en trois gouvernements distincts: la Gaule Belgique, la Gaule Celtique et la Gaule Aquitaine. Nous fîmes partie de la Gaule Belgique avec Rheims (Reims) pour métropole.

Les derniers vestiges de ces époques sont les cimetières gallo-romains, tels ceux de Berthenicourt découverts en 1897, ceux de Sissy et d’Alaincourt découverts vers la même époque et en 1905 et 1968 encore à Alaincourt.

Nous ne pouvons que regretter l’absence de recherches archéologiques plus poussées que celles entreprises à l’époque car elles auraient peut-être permis de dater les origines du village.»

Source : Alaincourt, des origines à nos jours par R. Staes
p.15 « Origine »
Tous droits réservés.

Les commentaires sont fermés